Forum des membres et des ami(e)s de l'association A l'eau Terre Neuve Gironde
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deuil, décès de mon chien

Aller en bas 
AuteurMessage
didier
Admin
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 58
Localisation : pessac

MessageSujet: Deuil, décès de mon chien   Mar 27 Fév - 17:23

Deuil, décès de mon chien

Faire le deuil de son chien. Perdre son chien, quand notre chien nous quitte, le décès de notre chien, une douleur très peu comprise.


Un jour, vient le moment le plus douloureux dans l’existence d’un propriétaire de chien, la fin d’une tranche de vie, une absence qui crée un manque et que seul le temps viendra atténuer. Un moment pour lequel nous ne sommes jamais prêts, même si nous nous y sommes préparés car, dans le cas de chiens âgés et malades, l’issue ne fait guère de doute. La vie d’un chien est bien trop courte. Chaque personne a besoin d’un temps plus ou moins long pour faire le deuil de son chien. C’est un temps très personnel.

Choisir l’euthanasie ou pas

Il peut arriver que vous soyez dans l’obligation de faire un choix : faut-il abréger ses souffrances ? C’est une décision traumatisante, vous vous trouvez soudain avec le droit de vie ou de mort sur votre animal. Chacun gère ce moment selon ses valeurs, ses croyances, la peur du regard et du jugement des autres. Vous ne pouvez vous en remettre qu’à vous-même pour savoir si vous devez ou non prendre cette décision, et à quel moment ; vous êtes la personne responsable de votre chien et celle qui le connaît le mieux.

Vous pouvez aussi décider que vous accompagnerez votre chien jusqu’à son dernier souffle, là encore c’est une décision qui vous revient entièrement.

Vous pouvez faire le choix que le vétérinaire vienne faire partir votre animal à domicile. C’est à vous de juger si vous pourrez le supporter. Si oui, cela permettra à votre chien de s’en aller en toute tranquillité, dans un lieu sécurisant, sans déplacements et trajets en voiture, sans la terrible attente dans la salle chez le vétérinaire, la froideur de la table d’examen et les odeurs stressantes des lieux.

Faciliter le deuil

Le choc, le déni, la révolte, la colère, la tristesse, le chagrin font partie du processus de deuil et il vous faudra braver ces états pour aller ensuite vers l’acceptation. Vous pouvez trouver du soutien dans les démarches suivantes.

Une crémation individuelle vous permettra de récupérer les cendres de votre chien et de choisir, selon votre sensibilité, de garder l’urne ou de répandre ses cendres. Si le chien a été enterré dans le jardin ou si un arbre a été planté, vous pouvez clôturer le tour de ce lieu afin qu’un nouveau chien n’aille pas l’abîmer. J’ai vu des propriétaires soulevés émotionnellement et pleins de ressentiment envers leur nouveau chien qui, bien entendu, n’avait aucune notion de la valeur de l’endroit.

Vous pouvez aussi écrire un mot ou une lettre que vous glisserez à ses côtés.

Conservez un objet lui ayant appartenu, son collier par exemple, pour vous remémorer des souvenirs, une odeur. La peur d’oublier est difficile à gérer, mais rassurez-vous, on n’oublie pas, on passe à autre chose en gardant le souvenir.

Vous pouvez trouver difficile de parler de votre peine à votre entourage ou votre famille si ces derniers ne considèrent pas le chien comme un membre à part entière de votre famille. Les émotions et sentiments que l’humain peut ressentir pour un animal sont mal vues, et surtout incomprises. Il existe des groupes de paroles, des forums où vous pourrez exprimer librement vos émotions et où vous serez compris et accompagné dans votre peine.

Si vous avez connaissance d’une personne qui a perdu son chien, offrez-lui un petit présent (un arbre à planter dans son jardin pour y répandre les cendres, une photo du chien disparu avec quelques lignes de compassion, un mug avec la photo ou le nom du chien), un geste touchant pour lui montrer que vous entendez sa peine.   « Les chiens ne nous abandonnent que pour mourir, mais ils laissent leur merveilleux souvenir pour éclairer le reste de notre chemin. » (Anna et Laurent Racz-Caroff).

Prendre un nouveau chien ?

Si vous souhaitez reprendre un chien, soyez sûr d’être prêt à redémarrer une aventure.

N’espérez pas retrouver le chien qui vient de disparaître, et restera irremplaçable dans votre cœur, dans ce nouveau chien. Vous allez lui faire une nouvelle place, il ne peut être question d’autre chose, ce serait impossible et destructeur pour vous-même et pour ce nouveau chien qui ne serait jamais à la hauteur de vos attentes. Un comportement humain normal et très fréquent est de ne retenir que les bons moments partagés avec le chien disparu, surtout si c’était un chien âgé, face aux difficultés parfois rencontrées avec l’autre chien, surtout si c’est un chiot turbulent qui arrive. Ne comparez jamais et soyez juste et honnête avec ce nouveau chien. Reprendre un chien de la même race, de la même couleur, du même sexe est un grand risque de comparaison, tenter une nouvelle aventure, c’est parfois changer.

Si vous n’êtes pas prêt, attendez encore. Parfois prendre en garde un autre chien ou être famille d’accueil pour des chiens abandonnés peut être un moyen de voir si vous êtes prêt pour tisser un nouveau lien.

Idée reçue :

Je vais faire la surprise d’offrir à mon amie un chiot pour son anniversaire car elle est très triste depuis le décès de son chien.

Ce n’est pas une bonne idée ! Vous allez placer votre amie et ce chien en grande difficulté. Un être vivant ne s’offre pas, on se choisit.
Revenir en haut Aller en bas
http://terreneuvegironde.forumactif.com
 
Deuil, décès de mon chien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La montagne en deuil, Jean Ferrat s'en est allé...
» Mon chien nous a attrapé ... un rat ! (phobiques s'abstenir)
» Saida en deuil.
» l' O.M en deuil, la mort de Robert Louis Dreyfus
» Diogène, l'homme chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'eau Terre-Neuve Gironde :: A nos Amis fidéle-
Sauter vers: